446 - Utiliser le récit de fiction pour appréhender les phénomènes du vivant : Un exemple de lecture problématique de l’album La Promesse pour aborder l’obstacle conceptuel de la métamorphose avec des élève

Eric Triquet

Université Joseph Fourier - IUFM de Grenoble, S2HEP EA 4148 Université Claude Bernard Lyon 1, France

 

Bruguière Catherine

S2HEP EA 4148 Université Claude Bernard Lyon 1, France

 

Mots clés : Récit de fiction réaliste, lecture-écriture, problématisation, obstacle, métamorphose.

 

Une hypothèse soutenue par la scientific literacy est que l’articulation entre la lecture et l’écriture de textes de savoir est une condition nécessaire à la conceptualisation scientifique (Butzow and all, 1998 ; Milar and Osborne, 1998, 2000, 2006). En proposant une approche élargie de la literacy, Street (2001) étend les pratiques de lecture-écriture à des ressources faisant appel à des systèmes sémiotiques variés, offrant de nouveaux outils pour interpréter le monde » ; tel est le pari de nombreuses recherches anglo-saxones en éducation et en France dans le domaine des didactiques (Bautier et al. 2000 ; Viennot, 1996). Dans le cadre d’un enseignement scientifique, se pose dès lors la question du rôle spécifique d’écrits relevant de différents régimes de validité (et de leur complémentarité), comme les écrits documentaires et les récits de fiction (Piliouras and all, 2011 ; Straits and Nichols, 2007 ; Ritchie and all, 2008). Nous proposons dans cet article de nous centrer sur une ressource mixte, des récits de fiction réaliste (Bruguière et Triquet, 2012). Il s’agit de repérer dans quelle mesure de tels écrits peuvent permettre aux élèves non seulement de questionner mais aussi d’éprouver leurs représentations du réel. La dimension problématique du récit sur laquelle nous prenons appui a sa source dans la compréhension du message de l’histoire cristallisé le plus souvent dans un énoncé qualifié de golden sentence par Tompkins (2003). Le fondement de notre approche peut être relié à la perspective cognitive de la narration envisagé par Bruner (2002), Greimas (1966). L’album retenu est La promesse (J. Willis ; T. Ross). Le nœud problématique de l’histoire réside dans la contradiction entre une promesse de permanence qui scelle la relation amoureuse entre les deux personnages et des changements (morphologiques, anatomiques, physiologiques) qui les affectent l’un et l’autre tout au long de leur développement. Il nous permet d’aborder de front l’obstacle de la « métamorphose », obstacle majeur à la compréhension du développement biologique chez certains animaux. Nous présentons deux situations didactiques proposées à deux classes d’élèves âgés de 7 à 8 ans. La première est construite autour de la complication de l’intrigue : il est proposé aux élèves d’imaginer sous la forme d’un dessin la suite de l’histoire après la lecture des trois premières doubles pages de l’album. La deuxième situation est construite autour de la résolution de l’intrigue : ils ont cette fois à imaginer ce qui s’est passé entre les trois premières et les trois dernières doubles pages de l’album. Un axe d’analyse porte sur la façon dont les élèves se saisissent de la dualité changement/permanence qui traverse l’album lorsqu’ils sont confrontés à la « complication » à l’origine de l’intrigue du récit. L’autre axe porte sur la façon dont les élèves s’engagent dans la formulation d’hypothèses à propos des changements qui affectent les personnages au travers du récit.

 

Références bibliographiques : 

Bautier E., Manesse D., Peterfalvi B. & Verin A. (2000). Le cycle du cerisier : une narration scientifique ? . Repères, n° 21, p. 143-164. Bruner, J. (2002). Pourquoi nous racontons-nous des histoires ? Paris : Retz, 112 p. Butzow, C M. & J.W. Butzow (1998). More science trough childrens’literature. An integrated approach. Teacher ideas press, Englewood, USA. 245 p. Fang, Z. (2006). The language demands of science reading in middle school. International Journal of Science Education, 28(5), 491-520. Greimas J. (1966). Sémantique structurale. Paris: Larousse. Hansen. C. (2006). The art of author study : Leo Lionni in the primary classroom. The Reading Teacher, 60(3), 276-289 Hassett. D.D. & Curwood J.S. (2009). Therorie and Practices of multimodal education : the instructional dynamics of picture books and primary classrooms. The Reading Teacher, 63(4). Orgborn, J. & Millar, R. (1998). Beyond science: Science education for the future. London: King’s College. Piliouras. P. Siakas. S. & Seroglu. F (2011). Pupils produce own narrative inspired by the history of science : animation movies concerning the geocentric-heliocentric debate. Science and Education, 20, 761-795 Rice. D.C. (2002). Using trade books in teaching elementary science : Facts and fallacies. The Reading Teacher, 55 (6), pp.18-22 Ritchie. S., Rigano, D., & Duane, A. (2008). Writing an Ecological Mystery in Class: Merging Genres and Learning Science. International Journal of Science Education, 30 (2), 143-166. Straits. W J. & Nichols. S E. (2007). Using historical nonfiction and littérature circles to develop elementary teachers’nature of science understandings. Journal Science teacher education, 18, 901-912 Street B. (2001). Etnographic perspectives on literacy. In: Litteracy and development. Ethnographic perspectives, London : Routledge, 1-17. Strube. P. (1994). Narrative in the science curriculum. Research in Science Education, 24(1) Tompkins. G. (2003). Literacy for the 21st century. Upper Saddle River, NJ : Prentice Hall Viennot L. (1996). Raisonner en physique : la part du sens commun. Bruxelles : De Boeck.